Revenir aux nouvelles

Le story mapping à quoi ça sert ? Comment le créer ?

 

Revenons ce mois-ci à un peu plus d’agilité et un peu moins de coaching. J’ai l’envie de vous partager une étape importante dans la phase de démarrage d’un projet : la conception du story mapping qui demeure un des livrable à haute valeur ajoutée pour l’équipe de réalisation et surtout pour son propriétaire de produit, le fameux PO. Voyons cela ensemble…

 

 

Rédigé par Mathieu Vernet, conseiller en accompagnement agile.

Vous pouvez joindre Mathieu à : mathieu.vernet@transitionsc.ca

Le story mapping permet de définir de manière précise le besoin utilisateur en décortiquant l’ensemble des fonctionnalités du produit ou du service à réaliser, de les ranger par thèmes, par priorité et de fait, obtenir un séquençage chronologique des réalisations. C’est en quelque sorte, une feuille de route des travaux de l’équipe qui va mettre en évidence le produit minimum viable (MVP) à réaliser pour le client.

Par où commencer ? Un bon point de départ est d’utiliser les processus d’affaires formalisés par l’architecte de solution dans le dossier d’affaires. Ces processus sont comme des scenarios d’usages.

Ils vous permettent d’en extraire les thèmes généraux (ici navigation, panier, connexion) et ainsi de construire la ligne horizontale de temps de votre story mapping. Ces processus peuvent aussi vous inviter à identifier d’ores et déjà quelques épics ou fonctionnalités de votre produit ou service (page d’accueil, création de compte etc…). Vous créerez ensuite une ligne verticale intitulée priorité. Elle sera le reflet de vos réalisations à prioriser en fonction de la valeur d’affaires à fournir au client etc… dans un 3eme temps l’équipe de réalisation incrémentera les tâches à réaliser de manière exhaustive. Le tour est joué, votre story mapping commence à prendre vie.

This site is registered on wpml.org as a development site.